© Nima-Balazadeh

Le corps sans organes


Ila Firouzabadi + Payam Mofidi (Montréal)


10 sep. – 17 oct




Aseman Sabet (Montréal), commissaire


Vernissage : Jeudi 10 sep. – 17 h

L’exposition Le corps sans organes regroupe un corpus de trois œuvres qui fait entrer en dialogue l’univers de deux artistes singuliers liés par une même inquiétude : la préoccupation d’un monde menaçant, sous le joug de la guerre et de la violence.

Dans Les becs les figures de violence s’incarnent en un ensemble de sculptures de becs d’oiseaux transpercés par des lames. Fixés au mur, ils font face et font écho à une installation de plexiglas et d’eau. Ces éléments disparates nous laissent sur un sentiment d’anxiété omniprésent et suggèrent même un carnage à l’horizon.

Métaphore d’un pouvoir politique et religieux, l’installation vidéographique Cohesive Disorder , confronte le spectateur à une condition inhumaine, à une situation aléatoire menant vers l’évolution ou la destruction.

Dans l’œuvre The Sea Smiles from Far Off. Teeth of Foam. Lips of sky , créée conjointement par le duo d’artistes, sont projetés des images d’archives de conflits et des portraits vidéo de personnes fictives vivant en temps de guerre. La projection, dirigée du plafond vers le sol, oblige le visiteur à redonner une visibilité à ces images et histoires. Chacun peut soit les révéler dans le creux de ses mains, soit rediriger vers le mur le faisceau lumineux à l’aide de miroirs. Le spectateur se fait ainsi passeur.

Chacun a sa façon, Ila Firouzabadi et Payam Mofidi interpellent le visiteur et l’engagent à ne pas oublier, ne pas laisser faire la destruction, la misère et l’amertume des conflits.

La création de Payam Mofidi invite à renégocier notre rapport critique et empathique au réel et à réconcilier la mémoire collective et le récit individuel faits de tensions sociales et de souffrance humaine. Quant à Ila Firouzabadi, celle-ci crée une œuvre hybride faite de corps et de mises en scène traversées par des émotions vives d’où émerge une poésie douloureuse et sans compromis.

Ila Firouzabadi et Payam Mofidi sont deux artistes d’origine iranienne, tous les deux diplômés des Arts décoratifs de Strasbourg et installés à Montréal. Le duo Firouzabadi-Mofidi a exposé en Amérique du Nord, en France, en Iran notamment à la Mohsen Gallery à Téhéran.

Texte de présentation de la commissaire Aseman Sabet (.pdf)



« | »

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par le droit d’auteur ; il est strictement interdit de les reproduire. | © 2012-2014 MAI